La formation du nom

Les classes nominales

En comorien, les noms sont groupés par classes nominales.
1 - Chaque classe nominale se caractérise par des préfixes nominaux qui sont grossièrement la première syllabe d'un nom.
Par exemple dans le nom SHIYO (livre), il y a le préfixe SHI- de la classe 7, il prend son pluriel avec le préfixe ZI- de la classe 8 pour faire ZIYO (livres).
Les classes sont ainsi couplées en nombre, où les classes de numéros impaires renferment les noms au singulier, et les classes de numéros paires les noms au pluriel.

2 - Le nom est de nature indéfinie, et/ou prend parfois une valeur générale qui peut servir à exprimer un état ou une propriété permanente du sujet.

Prenons par exemple le nom MAGARI (véhicules) de classe 6.
Pour exprimer une valeur indéfinie, on peut dire :
Renga magari mema (prends de belles voitures).

Pour exprimer une vérité générale, on peut dire :
Magari rahisi, tsi bure (Les voitures pas cher, ce n'est jamais pour rien).

A savoir :
Le système des classes nominales est utilisé dans toutes les langues bantoues. Les classes 12 et 13 ne sont pas utilisées en comorien.
Regardons à présent les différents couples de classes du système de classe nominale comorien

Les classes 1&2, au pluriel en WA-

Ce couple de classes regroupent les noms de personnes.
- La classe n°1 est celle du singulier, son préfixe est MU-, qui devient M- devant une consonne, et MW- devant une voyelle.
- La classe n°2 est celle du pluriel, son préfixe est WA-, qui devient W- devant une voyelle.

Exemple 1 :
Cl.1 (sing.) : muntru , mundru (personne).
Cl.2 (plur.) : wantru , wandru (personnes).

Exemple 2 :
Cl.1 (sing.) : mlezi (éducateur).
Cl.2 (plur.) : walezi (éducateurs).

Exemple 3 :
Cl.1 (sing.) : mwana (enfant).
Cl.2 (plur.) : wana (enfants).

Les classes 3&4, au pluriel en MI-

Ce couple de classes regroupent les noms d'arbres, d'objets, des parties du corps humain.
- La classe n°3 est celle du singulier, son préfixe est MU-, qui devient M- devant une consonne, et MW- devant une voyelle.
- La classe n°4 est celle du pluriel, son préfixe est MI-, qui devient M- devant une voyelle.

Exemple 1 :
Cl.3 (sing.) : muji , mdji (ville).
Cl.4 (plur.) : miji , midji (villes).

Exemple 2 :
Cl.3 (sing.) : mhono (main).
Cl.4 (plur.) : mihono (mains).

Exemple 3 :
Cl.3 (sing.) : mwezi (lune).
Cl.4 (plur.) : mezi (lunes).

Les classes 5&6, au pluriel en MA-

Le couple 5/6 regroupent les termes de parenté, parties du corps humain et objets concrets.
- La classe n°5 est celle du singulier, ses préfixes sont D-, Ɗ-, ou Ø- (sans préfixe).
- La classe n°6 est celle du pluriel, son préfixe est MA-.

Exemple 1 :
Cl.5 (sing.) : djirani (voisin).
Cl.6 (plur.) : madjirani (voisins).

Exemple 2 :
Cl.5 (sing.) : gari (véhicule).
Cl.6 (plur.) : magari (véhicules).

Les classes 7&8, au pluriel en ZI-

Le couple de classes 7&8 regroupent les noms d'objets usuels et de langues.
- La classe n°7 est celle du singulier, ses préfixes sont SHI-, HI-, et I-.
- La classe n°8 est celle du pluriel, son préfixe est ZI- ou Z- devant une voyelle.

Attention, les noms de langues n'ont pas de pluriels.

Exemple 1 :
Cl.7 (sing.) : shiyo (livre).
Cl.8 (plur.) : ziyo (livres).

Exemple 2 :
Cl.7 (sing.) : ifuɓa , shifuɓa (poitrine, torse).
Cl.8 (plur.) : zifuɓa (poitrines, torses).

Exemple 3 :
Cl.7 (sing.) : sheo (prestance).
Cl.8 (plur.) : zeo (prestances).

Exemple 4 (noms de langues) :
Cl.7 (sing.) : shiMaore, shiMwali, shiNdzuani, shiNgazidja, shiFarantsa (mahorais, mohélien, anjouanais, grand comorien, français).
Cl.8 (plur.) : Pas de pluriels

Les Classes Jumelles 9&10

Les classes jumelles 9&10 ont comme leurs nom l'indique le singulier et le pluriel identiques, elles regroupent les noms d'animaux, de choses etc.
- La classe n°9 est celle du singulier, son préfixe est N- et Ø- (sans préfixe).
- La classe n°10 est celle du pluriel, son préfixe est N- et Ø- (sans préfixe).

Exemple 1 :
Cl.9 (sing.) : nguo (vêtement).
Cl.10 (plur.) : nguo (vêtements).

Exemple 2 :
Cl.9 (sing.) : dini (religion).
Cl.10 (plur.) : dini (religions).

La Classe Polygame 11

La Classe Polygame 11 peut prendre son pluriel dans les différents couples des classes précédents. Cette classe regroupe les noms représentant des choses concretes.
- La classe n°11 est celle du singulier, elle commence par des noms en U- ou W-.
- Elle prend son pluriel de la classe n°10 (N-), 6 (MA-) ou 3 (MI-).

Exemple 1 :
Cl.11 (sing.) : Ulime (langue).
Cl.10 (plur.) : nyilime , maulime (langue).

Exemple 2 :
Cl.11 (sing.) : uso (visage).
Cl.10 ou 6 (plur.) : nyiso , mauso (visages).

Exemple 3 :
Cl.11 (sing.) : upanga (épée).
Cl.10 ou 3 (plur.) : nyipanga , mipanga (épées).

La Classe Célibataire 14

La Classe Célibataire 14 a comme son nom l'indique aucun couple du pluriel. Ces noms commencent aussi en U- ou W-, mais contrairement à la classe Polygame 11 qui regroupe des noms concrets, la classe 14 regoupe-elle des noms abtraits.

Exemple 1 :
Cl.14 : Udjinga (ignorance).
Cl.14 : Uɓinadamu (humanité).
Cl.14 : Ulemevu (fatigue).

La classe verbale 15

La classe 15 regroupe les verbes et a comme préfixes HU-, U-, et Hw
Nous y reviendrons plus tard dans le chapitre dédié aux verbes.

Les classes du locatives 16, 17 & 18

Les classes 16, 17 & 18 regroupent les noms de localités et ou les mots formés à partir des préfixes de classes de celles-ci
- La classe n°16 renferment les mots qui désignent une localité supérieur à - ou au niveau de quelque chose. Elle a comme préfixe PV- ou V-.
- La classe n°17 renferment les mots qui désignent une localité local à -, proche de quelque chose. Elle a comme préfixe H-
- La classe n°18 renferment les mots qui désignent une localité interne. Elle a comme préfixe M-

Exemple avec des mots accordés avec les préfixes de :
Cl.16 : pvahanu , vahanu (endroit).
Cl.17 : hule (ici).
Cl.18 : moni (dedans).

La formation du nom